Donna Haraway : « Faites des parents, pas des enfants »

par

Séverine Scaglia
Formulée en 2015 par la philosophe et biologiste féministe états-unienne Donna Haraway, l’expression « Faites des parents, pas des enfants » est une invitation à renverser l’ordre familial forgé par des siècles de patriarcat.

« Faites des parents, pas des enfants ! » est tra­duit de l’anglais « Make kins, not babies !». Ce slo­gan a émer­gé en 2015 lors des ren­contres de Denver de la Society for Social Studies of Sciences – une asso­cia­tion uni­ver­si­taire de chercheur·euses en étude des sciences. La phi­lo­sophe Donna Haraway et la pro­fes­seure de socio­lo­gie Adele Clarke y ont orga­ni­sé une table ronde inti­tu­lée « Faites des parents, pas des enfants » pour réflé­chir à des approches anti­na­ta­listes inno­vantes dans une pers­pec­tive anti­ra­ciste, pro­femmes et non colo­niale. On retrouve cette devise, par­ti­cu­liè­re­ment chère à Donna Haraway, dans un article paru en 2016, puis en 2020 dans son der­nier ouvrage, Vivre avec le trouble. La for­mule peut paraître dérou­tante. Donna Haraway a tou­jours inven­té le voca­bu­laire dont elle a besoin: on lui doit ain­si le terme « chthu­lu­cène ». Pour com­prendre ce que la phi­lo­sophe entend par « Faites des parents, pas des enfants », il est néces­saire de rap­pe­ler le contexte dans lequel la for­mule résonne. Conjuguée à l’impératif, elle évoque l’idée d’un cri pro­non­cé au bord des ruines et, en même temps, rem­pli d’espoir. Elle se donne à lire comme l’ouverture d’une brèche pour répondre à l’urgence de l’effondrement du vivant, à la crise envi­ron­ne­men­tale actuelle. Pour Donna Haraway, nous n’avons plus le choix : nous devons être créa­tifs et créa­tives et ima­gi­ner d’autres hori­zons poli­tiques afin, écrit-elle de « bien vivre et de bien mou­rir » dans le monde abî­mé qui est le nôtre. Dans ce pro­jet spé­cu­la­tif, la ques­tion de com­ment faire famille autre­ment est centrale.

BRICOLER NOS LIENS DE PARENTÉ

Qu’est-ce que Donna Haraway entend par « Faites des parents » ? Relire une de ses œuvres majeures donne un début de réponse : «Il est grand temps de faire […]

 

Lire cet article

Retrouvez cet article dans la revue papier La Déferlante n°7, de septembre 2022. La Déferlante est une revue trimestrielle indépendante consacrée aux féminismes et au genre. Tous les trois mois, en librairie et sur abonnement, elle raconte les luttes et les débats qui secouent notre société.

La Déferlante 7 : Réinventer la famille