p

La Déferlante — Numéro 6

19 

Peut-on rire sans humi­lier ? Pour son numé­ro d’été, La Déferlante s’interroge sur les pos­si­bi­li­tés d’un rire émancipateur.

Un numé­ro 6 qui ques­tionne les res­sorts gen­rés du rire et plaide pour un humour fémi­niste en don­nant notam­ment la parole à toute une géné­ra­tion de comiques qui tentent de rompre avec les sté­réo­types miso­gynes. Un nou­veau numé­ro qui fait aus­si la part belle aux femmes conqué­rantes, à l’aventure, à l’international, et à la littérature.

À décou­vrir éga­le­ment dans nos pages, un grand débat sur les fémi­ni­cides : « com­ment les défi­nir, com­ment les comp­ter ? », une bande des­si­née inédite qui met en scène une his­toire d’amours les­biennes entre les pirates Mary Read et Anne Bonny,  mais aus­si une ren­contre entre l’an­cienne ministre Cécile Duflot et la direc­trice exé­cu­tive d’Onusida Winnie Byanyima,  une ana­lyse des mou­ve­ments fémi­nistes indiens, un retour sur l’affaire Cantat et une Carte blanche à l’écrivaine Mathilde Forget, qui, dans un texte puis­sant, mêle sa voix à celle de Abel Barbin, né inter­sexué au XIXe siècle.

 Vous sou­hai­tez rece­voir La Déferlante en avant pre­mière, au tarif de 15 euros (au lieu de 19), et sans enga­ge­ment ? Découvrez notre offre d’abonnement à durée libre.