La roman­cière Souad Labbize explique pour­quoi Ferdaous, une voix en enfer de l’Égyptienne Nawal El Saadawi a comp­té, pour elle comme pour tant de lecteur·ices dans le monde arabe.