Chronique

Tal Madesta — Le privilège de l’invisibilité

Tal Madesta — Le privilège de l’invisibilité

Dans cette troisième chronique, Tal Madesta raconte comment sa tran­si­tion de genre lui permet d’accéder à un privilège masculin par­ti­cu­liè­re­ment appré­ciable : il cesse, peu à peu, de se sentir traqué quand il sort la nuit et peut se fondre dans le décor, se faire oublier.